iMac, Mac Mini, iPad (iPaperPad)…a déclaré Tristan Nitot (président de Mozilla) sur son blog. Ce qu'il reproche aux iTrucs, c'est qu'ils ont du succès et qu'ils imposent leur environnement fermé, à l'inverse de la philosophie ouverte que prône la fondation Mozilla. Ce qui me dérange dans ses propos, c'est qu'il rejette la faute sur Apple sans analyser les faits. Les faits, quels sont-ils ?

En 2007, Apple sort l'iPhone. Cet appareil était destiné à ne faire fonctionner que des applications web à travers le navigateur Safari. Malgré l'aspect totalement fermé, c'était finalement une façon de pousser les gens vers l'ouverture qu'offre le web et le HTML5. Apple, à ce moment là, voulait imposer par la force à l'utilisateur, une philosophie qui était la même que celle de Mozilla. Puis finalement, un an et demi plus tard, à cause de la forte demande des utilisateurs, Apple a ouvert son AppStore : la boite de pandore selon Nitot.

Voilà ce que ce monsieur oublie : si Apple a fait ce qu'ils ont fait avec l'iPhone, c'est uniquement pour répondre à la demande du client. Le client, il veut des applications performantes, rapides à installer, et pas chères. Le client, il veut pas perdre 30 minutes à chercher sur Google une application, lire le manuel pour vérifier si elle peut fonctionner sur son appareil, trouver comment la compiler l'installer, avant de l'utiliser.
Et le web et ses applications ouvertes existent toujours ! Safari est toujours là, il permet d'accéder à tout internet, et même que Mozilla serait en train de travailler à un portage de Firefox sur iPhone/Pad.

Il parle ensuite des DRMs. Là, c'est un autre débat autrement plus important. Il a en effet raison de se battre contre ses inepties anachroniques. Sauf que… l'Ipad ne se borne pas à l'achat de livres électroniques DRMisés. Et si on se cantonne à la fonction de lecture, il est tout à fait possible de récupérer des livres ailleurs que sur le iBook Store de Apple et de lire des fichiers totalement vierges de tout verrou. Comme pour la musique, les vidéos, et tout autres médias visionnable sur un iBidule.
Et pour conclure cette partie, il est important aussi de rappeler que les DRM sont imposés par les éditeurs. De la même façon que les Majors de la musique ont imposés leurs DRM avant de changer d'avis récemment, les éditeurs de livres suivent le même mauvais chemin et reviendront sur la bonne route d'ici quelques temps. En attendant, ne leur achetez pas de livre électroniques ! Mais pourquoi se passer d'iPad si on veut matter des vidéos youtube en faisant caca ???

Ma conclusion sera courte : l'iPad, il faut l'essayer. Et si ça nous convient, bah on l'utilise. Si non, on passe à autre chose. Je fais pareil quand j'ai besoin d'une cafetière ou d'un lave vaisselle : rien à branler de savoir si je pourrais bidouiller l'engin avant de l'acheter.